Incontinence



Fuites urinaires ou incontinence urinaire, ce mal être que vous vivez n’est pas une fatalité ! Sujet encore tabou pour certains, il faut savoir que cette pathologie est très répandue et qu’il ne faut pas en avoir honte. La première chose à faire est d’oser en parler pour trouver une solution adaptée à votre problème.


Les urologues dont c’est la spécialité pourront identifier l’origine du problème grâce à des questionnaires, des tests physiques et éventuellement des examens complémentaires pour traiter l’incontinence dont vous souffrez.



Déterminer les causes de l’incontinence



Normalement, la vessie, les sphincters et les muscles du périnée coopèrent pour assurer la continence, mais trois types de dysfonctionnements peuvent mettre à mal ce processus naturel de miction contrôlée :




Comment déterminer le type d’incontinence



Pour caractériser l’incontinence et la traiter correctement, plusieurs étapes sont nécessaires.



Incontinence adulte

La première étape consiste en un interrogatoire. Les questions posées par le spécialiste permettent d’analyser plusieurs éléments pour établir un premier diagnostic et orienter le bilan urologique à réaliser. Il s’agit de :




Vient ensuite l’examen clinique qui sera réalisé par l’urologue. Il consiste pour le praticien à examiner la vessie grâce à un toucher vaginal pour les femmes ou à un toucher rectal pour les hommes. Cet examen indolore permet notamment de mettre en évidence un éventuel relâchement du muscle vésical.



Enfin, à l’issue de ce premier RDV, des examens complémentaires peuvent être réalisés en cas de besoin.

Les examens complémentaires possibles



Voici la liste des examens complémentaires qui peuvent être nécessaires pour aller plus loin :





En savoir plus :